Search a film or person :
FacebookConnectionRegistration
Alain Corneau is a Actor, Director, Scriptwriter and Assistant Director French born on 7 august 1943 at Meung-sur-Loire (France)

Alain Corneau

Alain Corneau
If you like this person, let us know!
Birth name Alain Roger Corneau
Nationality France
Birth 7 august 1943 at Meung-sur-Loire (France)
Death 29 august 2010 (at 67 years) at Paris (France)

Alain Corneau est un réalisateur français, né le 7 août 1943 à Meung-sur-Loire (Loiret) et mort le 30 août 2010 à Paris (13e arr.).

Biography

Enfance et études
Fils d'un vétérinaire de campagne, il grandit sur les bords de la Loire. Il fait ses études secondaires au lycée Pothier à Orléans, où en 1955-1956, son professeur d'histoire-géographie est Pierre Vidal-Naquet.

Attiré dès l'enfance par le cinéma grâce à son père, il se tourne un peu plus tard vers le jazz ; il apprend en autodidacte la batterie, qu'il pratique à Orléans au sein de diverses formations de musiciens franco-américains. Puis il décide de faire des études de cinéma et est admis à l'IDHEC.


Carrière

Fasciné par le cinéma américain, Alain Corneau a néanmoins abordé au cours de sa carrière un éventail de genres assez large, allant de la fresque épique avec Fort Saganne à la psychologie intimiste grâce aux Mots bleus. On retrouve fréquemment le thème de la confrontation et du départ pour un pays étranger, laissant place à une quête d'identité douloureuse.

Ses débuts de réalisateur sont marqués par le genre policier, mariant une construction narrative maîtrisée à une certaine noirceur du point de vue, souvent considérées comme des hommages aux roman et film noirs américains dont il reprend les archétypes mais en y creusant des psychologies. Après trois succès commerciaux estimables, il réalise un film à contrecourant de ses premières réalisations : Série noire, drame psychologique tranchant et d'un pessimisme profond, porté par une direction d'acteurs de premier ordre (Patrick Dewaere, Marie Trintignant, Myriam Boyer, Bernard Blier). L'œuvre imprime sa marque dans le cinéma français.

Il adapte ensuite un roman historique de Louis Gardel : Fort Saganne, et réalise ce qui est à l'époque le film le plus cher du cinéma français, avec Gérard Depardieu, Catherine Deneuve et Sophie Marceau. Il y dévoile un sens aigu du grand spectacle et de la durée, malgré des conditions de tournage difficiles dans le désert mauritanien.

Il change radicalement d'atmosphère, de lieu et d'envergure pour adapter le Nocturne indien d'Antonio Tabucchi. L'Inde, une équipe et un budget légers, un traitement intimiste et une tonalité fantasmagorique, voire onirique (rendue notamment par le travail d'Yves Angelo sur la photographie) lui permettent de se consacrer complètement à un thème déjà en filigrane dans ses films précédents : le nouveau départ, l'interrogation sur le sens de l'existence, le flou sur l'identité et les quêtes douloureuses et indélébiles pour y échapper et pour finalement se trouver.

Avec le film d'époque Tous les matins du monde, d'après un roman éponyme de Pascal Quignard, dont la musique est le vrai personnage principal, il rencontre un succès public et critique inattendu, sur un sujet quelque peu austère (l'histoire d'un compositeur français du XVII siècle, Marin Marais) traité sans emphase, avec un Jean-Pierre Marielle au sommet de son art. Le film est récompensé, en 1992, par sept Césars, dont celui de la meilleure musique, le César du meilleur film et celui du meilleur réalisateur.

Il effectue une nouvelle plongée dans un monde étranger, japonais cette fois, avec son adaptation de Stupeur et Tremblements de l'écrivaine belge Amélie Nothomb, dont l'héroïne semble montrer une identité plus mûre et un meilleur recul sur son environnement que les héros de ses premiers films.

En 2004, l'ensemble de son œuvre cinématographique est distinguée par le prix René-Clair décerné par l'Académie française.

En 2006, Grégory Marouzé lui consacre le documentaire Alain Corneau, du noir au bleu qui retrace le parcours du cinéaste, aborde sa mise en scène, ses influences et ses thèmes fondateurs.

En 2010, le prix Henri-Langlois lui est décerné pour l’exemplarité de ses choix et de son parcours cinématographique qui a su mêler avec subtilité des films de genres très divers, où la quête initiatique du ou des héros est toujours empreinte d’une grande spiritualité mêlée d’humilité et de générosité envers l’autre.

Ayant axée principalement son œuvre sur la quête d'identité, Corneau explique :


« Ce qui me perturbe aujourd'hui, surtout dans l'environnement actuel, c'est tout ce qui est très défini, la recherche d'une soi-disant pureté personnelle, puretés de civilisations… Tout ça me panique complètement. C'est un mot qui me fait peur, car c'est un mot qui aboutit au fondamentalisme, toujours. Si on accepte les différences, tout type d'influence, le fait qu'on est fait de plein de choses, à ce moment-là on n'a plus de danger, on est prêt à accepter même des choses que l'on ne comprend pas. Une chose que je ne comprends pas, je l'accepte mille fois plus qu'une chose que je comprends. »

Décès
Alain Corneau meurt des suites d'un cancer du poumon, dans la nuit du dimanche 29 au lundi 30 août 2010.

Plusieurs de ses compagnons de route lui rendent hommage, parlant d'« un grand homme du cinéma, un homme absolument adorable, drôle, vif, vraiment exceptionnel » (Kristin Scott Thomas) ou de « quelqu’un qui est lui-même devenu un maître, un passionné incroyable » (Patrick Mille).

Le samedi 4 septembre 2010, ses proches et ses amis font leurs adieux au piano et à la viole de gambe à ce passionné de musique, inhumé dans le cimetière du Père-Lachaise (division 45) auprès de sa fille adoptive Marie Trintignant. Jordi Savall joue à cette occasion trois pièces de Marin Marais, auquel le réalisateur a rendu hommage dans Tous les matins du monde.


Vie privée et engagements
Alain Corneau était le compagnon de longue date de l'auteure et cinéaste Nadine Trintignant, qu'il avait finalement épousée en 1998 et dont il avait adopté dans la foulée les deux enfants, Vincent et Marie, avec le consentement de leur père biologique, Jean-Louis Trintignant.

Avec Nadine Trintignant, Alain Corneau faisait partie de la cellule spectacle des Comités d'alliance ouvrière, proche de l'OCI (l'Organisation communiste internationaliste), aux côtés notamment des réalisateurs et acteurs Bernard Murat, Alex Métayer, Andrée Tainsy, André Julien, Paulette Frantz, Delphine Seyrig et Dominique Labourier, et dont Bertrand Tavernier était sympathisant.

Best films

Fort Saganne (1984)
(Director)
Love Crime (2010)
(Director)
All the Mornings of the World (1991)
(Director)
Choice of Arms (1981)
(Director)
The Prince of the Pacific (2000)
(Director)
La Menace (1977)
(Director)

Usually with

Source : Wikidata

Filmography of Alain Corneau (28 films)

Display filmography as list

Actor

Estherka
Estherka (2014)
, 1h33
Directed by David Quesemand
Genres Documentary
Actors Esther Gorintin, Alain Corneau, Emmanuel Finkiel, Dinara Droukarova

La vie d'Esther Gorentin, et plus particulièrement ses dernières années, qui l'ont vu accéder à la notoriété avec une carrière d'actrice commencée à l'âge de 85 ans, avec le film Voyages d'Emmanuel Finkiel, et poursuivie notamment avec Depuis qu'Otar est parti... de Julie Bertuccelli. Elle tourne entre autres pour Mathieu Amalric, Delphine Gleize, Alain Corneau, Pavel Lounguine et Danis Tanovic. Elle se rend à Cannes, quasiment en vedette, en compagnie de son fils Armand, et du réalisateur David Quesemand. Elle est également reçue au Japon. Le parcours d'une vie, de sa Pologne natale à la rue de Rivoli en passant par la Croisette.
Beauties at War, 1h29
Directed by Patrice Leconte
Origin France
Genres Comedy
Actors Benoît Poelvoorde, Olivia Bonamy, Jacques Mathou, Laurent Gamelon, Christian Charmetant, Béatrice Michel
Roles le réalisateur du film avec Catherine Deneuve
Rating53% 2.661892.661892.661892.661892.66189
The villages of Charmoussey and Super-Charmoussey (Upper Charmoussey) have been longtime rivals despite the fact that many of their inhabitants are related to each other. While Charmoussey is relatively poor, Upper-Charmoussey enjoys the luxuries of a ski resort and thus a better economy than its sister village. The rivalry is also stressed because of the local beauty pageant, where the better trained and dressed girls of Upper-Charmoussey always win the contest. Since the size of both municipalities is very small, the local government has decided to merge Charmoussey into Upper-Charmoussey, this leaves the inhabitants of Charmoussey desperate because it is their last chance to win the beauty contest. In order to achieve that, they call the only person who has had any success outside the village, Franck (Benoît Poelvoorde) a second rate actor, who has been engaged mostly as an extra in many films (playing dead people) and is currently down on his luck after causing an accident that resulted in breaking the leg of actress Catherine Deneuve (his biggest role so far).

Director

Love Crime
Love Crime (2010)
, 1h46
Directed by Alain Corneau
Origin France
Genres Thriller, Crime
Themes Assassinat
Actors Ludivine Sagnier, Kristin Scott Thomas, Patrick Mille, Guillaume Marquet, Marie Guillard, Gérald Laroche
Rating64% 3.249513.249513.249513.249513.24951
Isabelle (Sagnier) is a young, ambitious and talented executive working in the Paris office of an unnamed multi-national corporation. Her immediate boss is Christine (Scott Thomas), equally ambitious, who presents Isabelle's work as her own to win a promotion to the firm's New York office. Tired of being upstaged, and with the aid of a colleague, Daniel (Marquet), Isabelle blindsides Christine with a secret project that the New York office enthusiastically endorses. Christine's New York promotion is subsequently withdrawn. Enraged by what she considers an act of disloyalty, Christine begins to psychologically torment Isabelle. Christine's lover, Philippe (Mille), works with the firm and is suspected of embezzling funds. Using this information against him, she blackmails Philippe into standing up Isabelle, with whom he is having an affair, leaving her inconsolable. Isabelle is then humiliated at a staff party in which security camera footage of her meltdown is presented to her colleagues.
The Second Wind, 2h35
Directed by Alain Corneau
Origin France
Genres Drama, Thriller, Crime
Themes La provence, Heist films, Gangster films, Escroquerie
Actors Daniel Auteuil, Monica Bellucci, Michel Blanc, Jacques Dutronc, Eric Cantona, Gilbert Melki
Rating58% 2.903822.903822.903822.903822.90382
Gustave Minda, dit « Gu », s'évade de prison. Pour se mettre à l'abri, il part pour l'Italie avec l'aide de Manouche et d'Alban. À Marseille, où il attend de pouvoir embarquer, on lui propose un casse qui doit lui permettre d'assurer sa retraite.
Words in Blue, 1h55
Directed by Alain Corneau
Origin France
Genres Drama, Romance
Themes Medical-themed films, Films about disabilities, Sign-language films, French Sign Language films, Films about language and translation
Actors Sylvie Testud, Sergi López, Mar Sodupe, Cédric Chevalme, Isabelle Petit-Jacques, Esther Gorintin
Rating67% 3.3828553.3828553.3828553.3828553.382855
Clara, (Sylvie Testud), works in a birdshop. She is concerned about her deaf-mute daughter Anna, (Camille Gauthier), whom she is bringing up on her own. She has never spoken a single word. Clara herself is illiterate. Ever since her grandmother Baba, whom she adored, had been the victim of an attack when she was reading her a story, she has always refused to learn to read and write. Now that the silence of her daughter Anna is causing her to be bullied by her peers, Clara feels obliged to withdraw her from her school, and to enrol her in a school for the deaf-mute, run by Vincent, (Sergi López). Vincent, the principal, suggests giving his new pupil particular classes to teach her Sign Language, and so facilitate Anna's integration.
Fear and Trembling, 1h47
Directed by Alain Corneau
Origin France
Genres Drama, Comedy, Comedy-drama
Themes Seafaring films, Transport films, Films about the labor movement
Actors Sylvie Testud, Kaori Tsuji
Rating70% 3.5432153.5432153.5432153.5432153.543215
Amélie, a young Belgian woman (played by Sylvie Testud), having spent her childhood in Japan, decides to return to live there and tries to integrate into Japanese society. She is determined to be a "real Japanese" before her year contract runs out, though it is precisely this determination that is incompatible with Japanese humility. Though she is hired for a choice position as a translator at an import/export firm, her inability to understand Japanese cultural norms results in increasingly humiliating demotions. Though Amelie secretly adulates her immediate supervisor, Ms Mori (Kaori Tsuji), the latter takes sadistic pleasure in belittling Amelie. Mori finally manages to break Amelie's will by making her the bathroom attendant, and is delighted when Amelie tells her that she will not renew her contract. Amelie realizes that she is finally a real Japanese when she enters the company president's office "with fear and trembling," which was possible only because her determination had been broken by Mori's systematic humiliation.
The Prince of the Pacific, 1h30
Directed by Alain Corneau
Origin France
Genres Comedy, Adventure
Themes Films about children
Actors Thierry Lhermitte, Patrick Timsit, François Berléand, Marie Trintignant, Daniel Giménez Cacho
Rating48% 2.4104152.4104152.4104152.4104152.410415
Le capitaine Alfred de Morsac (Thierry Lhermitte) accoste en 1918 avec son navire militaire sur une île imaginaire appelée Fenua Poerava (« île de la perle noire » en tahitien), un paradis perdu dans l'archipel polynésien. Il est décoré de la Croix de guerre, et vient former un bataillon de tirailleurs océaniens pour renforcer les troupes de Verdun. Mais les habitants, les Hiva, sous la coupe de l'ignoble et cupide commandant Lefebvre, vont rapidement chasser l'officier français, qui entraîne avec lui Barnabé, un escroc au cœur tendre. Morsac s'est pourtant lié d'amitié avec un enfant, Reia, le prince de l'île. Ce dernier voit en lui le libérateur de son peuple. Néanmoins, la mère de Reia, Moeata, française d'origine, vivant en robe polynésienne et pieds nus, se méfie de ce Morsac.
The Cousin
The Cousin (1997)
, 1h52
Directed by Alain Corneau, Vincent Trintignant
Origin France
Genres Crime
Themes Films about alcoholism, La corruption policière, Medical-themed films, Films about drugs
Actors Patrick Timsit, Alain Chabat, Agnès Jaoui, Samuel Le Bihan, Marie Trintignant, Caroline Proust
Rating64% 3.2441853.2441853.2441853.2441853.244185
The film deals with the relationship of the police and an informant in the drug scene.
Les enfants de Lumière, 1h50
Directed by Jacques Perrin, Alain Corneau, Claude Miller, Pierre Billard, Pierre Lestringuez
Origin France
Genres Documentary
Themes Films about films, Documentary films about the film industry
Actors Jacques Perrin
Rating70% 3.5294853.5294853.5294853.5294853.529485
Un peu moins de 300 extraits de films français dans un long métrage, pour témoigner de la richesse et de la diversité du cinéma français à l'occasion des 100 ans du cinéma. Le commentaire effectué en voix-off est celui de Jacques Perrin lui-même.
The New World, 1h57
Directed by Alain Corneau
Origin France
Genres Drama
Actors Sarah Grappin, James Gandolfini, Alicia Silverstone, Roger Dumas, Guy Marchand, Sylvie Granotier
Rating62% 3.149733.149733.149733.149733.14973
The 1950s in France. Patrick Carrion (Nicolas Chatel) is a young boy who worships all things American, and comes of age in a small village near a U.S. military base. He has a pleasant French life with a lovely girlfriend, Marie-José Vire (Sarah Grappin) and happy family. But one day, he meets an American soldier named Will Caberra (James Gandolfini) which changes his life forever. The soldier introduces Patrick to American music, fun, freedom and women. Under the soldier's tutelage, the boy follows his dream of becoming a drummer and falling in love with an American girl Trudy Wadd (Alicia Silverstone). Patrick's family and ex-girlfriend witness Patrick's heartbreak when he is faced with the reality that there is a price to pay with some American ways.
All the Mornings of the World, 1h55
Directed by Alain Corneau
Origin France
Genres Drama, Biography, Historical, Musical, Romance
Themes Films about music and musicians, Films about classical music and musicians, Musical films
Actors Jean-Pierre Marielle, Gérard Depardieu, Anne Brochet, Guillaume Depardieu, Michel Bouquet, Jean-Claude Dreyfus
Rating75% 3.7945953.7945953.7945953.7945953.794595
Ageing court composer Marin Marais recalls his former master and un-equalled viol player, the jansenist Monsieur de Sainte Colombe. Sainte Colombe buried himself in his music after the death of his wife bringing up his two daughters on his own, and teaching them to be musicians, and playing in a consort with them for local noble audiences. His reputation reaching the court of Louis XIV, the king sent an envoy, Caignet, to request him to play at court. But Sainte Colombe sent the envoy away as well as the abbé Mathieu, and shut himself away in a cabin in his garden in order to perfect the art of viol playing.
Nocturne Indien, 1h50
Directed by Alain Corneau
Origin France
Genres Drama
Actors Jean-Hugues Anglade, Clémentine Célarié, Otto Tausig
Rating68% 3.4414253.4414253.4414253.4414253.441425
Rossignol, un jeune Français arrive à Bombay, à la recherche de Xavier, un ami proche disparu depuis peu sur place. Il part sur ses traces, voyageant à travers une Inde déroutante, se rapprochant à chaque étape un peu plus de son ami.
Le Môme
Le Môme (1986)
, 1h39
Directed by Alain Corneau
Origin France
Genres Drama, Thriller, Crime
Actors Richard Anconina, Michel Duchaussoy, Georges Montillier, Marc Brunet, Jean-Claude Adelin, Dominique Bernard
Rating51% 2.550882.550882.550882.550882.55088
La rencontre d'un flic marginal et d'une metisse sans racines entraines par une enquete dans un monde dangereux qu'ils ne soupconnaient pas.