Search a film or person :
FacebookConnectionRegistration
Louis Malle is a Actor, Director, Scriptwriter, Producer, Director of Photography and Cinematography French born on 30 october 1932 at Thumeries (France)

Louis Malle

Louis Malle
If you like this person, let us know!
Birth name Louis Marie Malle
Nationality France
Birth 30 october 1932 at Thumeries (France)
Death 23 november 1995 (at 63 years) at Beverly Hills (USA)

Louis Malle (30 October 1932 – 23 November 1995) was an award-winning French film director, screenwriter, and producer. His film, Le Monde du silence, won the Palme d'Or and Academy Award for Best Documentary in 1956. He was also nominated multiple times for Academy Awards later in his career.

Malle worked in both French cinema and Hollywood, and he produced both French and English language films. His most famous films include Ascenseur pour l'échafaud (1958),Lacombe Lucien (1974), Atlantic City (1981), My Dinner with Andre (1981), and Au revoir, les enfants (1987).

Biography

Les débuts
Né à Thumeries dans le Nord le 30 octobre 1932 au milieu d'une fratrie de trois frères et deux sœurs, Louis Malle est issu d'une grande famille d'industriels du sucre : son père, Pierre Malle (1897-1990), ancien officier de marine, est l'époux de la sœur de Ferdinand Béghin, Françoise (1900-1982). Les deux hommes sont directeurs de l'usine Béghin-Say de Thumeries.

Il grandit dans le milieu de la grande bourgeoisie et traverse l'Occupation dans différents internats catholiques dont celui qu'il évoque plus tard dans Au revoir les enfants. Dès l'âge de 14 ans, il s'initie à la réalisation avec la caméra 8 mm de son père.

Il est élève à l'IEP de Paris de 1950 à 1952, mais c'est à ce moment que germe sa carrière de cinéaste. Il est reçu au concours de l'IDHEC en 1953.

Jacques-Yves Cousteau recherche alors un jeune assistant pour réaliser avec lui un documentaire sur les fonds marins. Parmi les jeunes étudiants que la direction de l'IDHEC lui propose, il choisit Malle. Plusieurs mois de travail sur la Calypso aboutissent au Monde du Silence (1955), récompensé par la Palme d'or à Cannes en 1956 (premier film documentaire à en être lauréat et encore aujourd'hui le seul avec Fahrenheit 9/11 de Michael Moore) et l'Oscar du meilleur film documentaire en 1957.

Sur le tournage, Louis Malle se crève les tympans lors d'une plongée et ne peut plus à l'avenir réaliser des travaux de ce type. Les projets qui suivent, films et documentaires, sont moins consensuels et volontiers provocateurs, optant pour des sujets plus critiques ou polémiques.

Il travaille par la suite avec Robert Bresson à la préparation d'Un condamné à mort s'est échappé et assiste à une partie du tournage. Il est profondément marqué par le travail de Bresson avec les « non-acteurs ».

C'est alors l'essor de la Nouvelle Vague. Le cinéma des débuts de Malle partage avec la Nouvelle Vague plusieurs caractéristiques mais le réalisateur suit ensuite son chemin seul, guidé par ses propres motivations.

Il réalise son premier long métrage de fiction à 25 ans, Ascenseur pour l'échafaud (1957), histoire d'assassinat avec Jeanne Moreau et Maurice Ronet qui joue sur les codes du film noir et remet en cause la dramaturgie du cinéma classique. La bande originale est réalisée par Miles Davis. Elle montre l'intérêt de Malle pour le jazz. Le film remporte le Prix Louis-Delluc en 1957.

Dans Les Amants, une nouvelle fois interprétée par Jeanne Moreau, qui s'inspire lointainement de Point de lendemain de Vivant Denon, il s'attaque à l'hypocrisie de la société bourgeoise à travers le récit d'une relation adultère. Suivent l'adaptation légère, ludique et enthousiaste d'un roman de Raymond Queneau, Zazie dans le métro (1960), Vie privée avec Brigitte Bardot et, sur la suggestion de Roger Nimier, celle d'un récit de Pierre Drieu la Rochelle, Le Feu follet (1963), qui traite de la dépression et du suicide.

En 1965, il tourne la comédie western Viva Maria ! avec Brigitte Bardot et Jeanne Moreau.

Le Voleur porte un regard cynique sur la bourgeoisie et les élites politiques, qui restent les cibles favorites de Louis Malle. Le voleur du titre personnifie l'homme libre, extérieur à ce système empli de préjugés et sournois. Une acerbe critique sociale sourd dans la peinture psychologique des personnages.

Malle tourne par ailleurs plusieurs documentaires dont Calcutta, l'Inde fantôme en 1969.


Polémique et exil
De retour d'Inde, Malle tourne un film vaguement inspiré de Ma mère de Georges Bataille, qui provoque un tollé : Le Souffle au cœur. Il y évoque la relation incestueuse et romantique entre une mère et son fils. Ce thème est traité sans aucun jugement moral, ce qui sera une constante chez le réalisateur pour qui la vie s'apparente à une série de situations complexes. Il n'y a ni innocents ni coupables ou représentants du bien d'un côté et du mal de l'autre. Pour Malle, le spectateur doit être capable de se faire une opinion, sans condamner d'avance.

Trois ans plus tard, en 1974, Lacombe Lucien provoque une autre controverse. Le film décrit le progressif engagement d'un jeune homme désœuvré dans la collaboration après une tentative avortée d'entrer dans la Résistance. Là encore, Malle ne porte aucun jugement, et montre un individu dont l'engagement est essentiellement dû au hasard des circonstances. Même si une partie de la critique salue le film comme un chef-d'œuvre, une autre reproche au réalisateur de ne pas avoir vécu assez durement la guerre et juge son travail comme un affront à la mémoire des Résistants.

Cette polémique décide Malle à s'expatrier aux États-Unis. Il y tourne notamment à La Nouvelle-Orléans un drame sur la prostitution enfantine, La Petite (1978), avec la jeune Brooke Shields, puis part pour Hollywood réaliser Atlantic City (1980), avec Burt Lancaster, Susan Sarandon et Michel Piccoli, qui raconte les mésaventures d'un truand à la retraite et de sa voisine dans la ville des casinos de la côte est des États-Unis.


La consécration
Lorsqu'il revient en France en 1987, c'est pour s'attacher au thème qui l'avait fait partir : l'Occupation. C'est alors la consécration de sa carrière avec Au revoir les enfants. Dans un collège catholique, un garçon issu de la bourgeoisie découvre qu'un de ses camarades est juif. Une amitié, qui se construit entre les deux adolescents, ne peut empêcher une fin tragique.

Dans ce film, Louis Malle montre ce dont il se souvient de la guerre. L'histoire est en partie autobiographique, il a été témoin d'une situation similaire lors de son enfance, un jeune Juif avait été caché dans son internat puis découvert par la Gestapo et déporté. Il dira d'ailleurs que ce thème le hantait depuis toujours et que c'est cette histoire tragique qui l'avait amené au cinéma.

Le film reprend aussi certains éléments de ses précédents films polémiques : de Lacombe Lucien il reprend le collabo « malgré lui », du Souffle au cœur il reprend la relation fusionnelle entre la mère et le fils. Là encore il ne juge personne, il n'y a ni bons ni méchants mais une certaine fatalité. Cette œuvre, marquée par la fluidité de son récit et la sobriété de sa mise en scène, est considérée comme la plus émouvante et la plus personnelle de sa carrière. Elle reçoit un triomphe critique et public et obtient plusieurs récompenses en 1987 et 1988 : le Lion d'or à Venise, le Prix Louis-Delluc et sept Césars dont ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur.

Suivent la comédie Milou en mai puis Fatale et l'adaptation de la pièce d'Anton Tchekhov Vanya, 42e Rue (1994).

Il meurt d'un lymphome le 23 novembre 1995 à Los Angeles.



Vie privée et décès
On lui connaît plusieurs aventures, dont Jeanne Moreau qu'il filme dans Les Amants à la fin de leur histoire, ainsi que Mijanou Bardot.

Au début des années 1960, il a une liaison avec le mannequin brésilien Vera Valdez.

Marié à Anne-Marie Deschodt de 1965 à 1967, Louis Malle se lie ensuite à l'actrice allemande Gila von Weitershausen dont il a, en 1971, un fils, Manuel Cuotemoc, à l'actrice franco-canadienne Alexandra Stewart qui lui donne, en 1974, une fille Justine Malle, puis, entre autres, à Susan Sarandon à la fin des années 1970.

Il épouse l'actrice Candice Bergen en 1980, leur fille, Chloé Malle, nait en 1985. Ils sont restés mariés jusqu'à sa mort en Californie, en 1995.

Sa cousine, Françoise Béghin (née en 1938), fille benjamine de son oncle maternel Ferdinand Béghin, est l'épouse de l'écrivain et académicien Jean d'Ormesson.

L'un de ses frères, Vincent Malle, a été producteur de cinéma.

Best films

Atlantic City (1980)
(Director)
Pretty Baby (1978)
(Director)
Au Revoir les Enfants (1987)
(Director)
Viva Maria! (1965)
(Director)
A Very Private Affair (1962)
(Director)
The Silent World (1956)
(Director)
Source : Wikidata

Filmography of Louis Malle (32 films)

Display filmography as list

Actor

La Vie de Bohème, 1h40
Directed by Aki Kaurismäki
Origin France
Genres Drama, Comedy, Comedy-drama, Romance
Actors Matti Pellonpää, André Wilms, Kari Väänänen, Jean-Pierre Léaud, Évelyne Didi, Christine Murillo
Roles Gentleman
Rating76% 3.846563.846563.846563.846563.84656
Marcel (André Wilms) is an impoverished Parisian poet and playwright who is evicted from his extremely modest room after he is unable to pay rent for it. While roaming the streets of Paris, he meets Rodolfo (Matti Pellonpää), a painter from Albania who is almost equally poor and is in the country illegally. They quickly discover they are kindred spirits since they both share the same love for art without much regard for their worldly well-being. The two eventually make another friend in Schaunard (Kari Väänänen), an Irish composer who is now renting Marcel's former room. The three friends help each other in the daily struggle to survive by sharing whatever little money they have among each other in order to maintain a basic and simple standard of living.
...And the Pursuit of Happiness, 1h20
Directed by Louis Malle
Origin USA
Genres Documentary
Themes Films about immigration
Actors Louis Malle
Roles Narrator
Rating71% 3.580623.580623.580623.580623.58062
Louis Malle, au gré d'un voyage à travers les États-Unis, rencontre des immigrants de différentes cultures et conditions sociales, légaux ou illégaux, qui ont réussi à réaliser leur rêve américain ou pas.
Place de la République, 1h34
Directed by Louis Malle
Origin France
Genres Documentary
Actors Louis Malle
Roles Himself
Rating70% 3.531783.531783.531783.531783.53178
A Paris, en octobre 1972, des passants sont interviewés place de la République.
Calcutta
Calcutta (1969)
, 1h45
Directed by Louis Malle
Origin France
Genres Documentary
Themes Documentary films about cities
Actors Louis Malle
Roles Narrator (voice)
Rating71% 3.587333.587333.587333.587333.58733
La vie de la population de Calcutta à la fin des années 1960.
A Very Curious Girl, 1h48
Origin France
Genres Drama, Comedy-drama
Themes Films about sexuality, Erotic films, Films about prostitution, Erotic thriller films, LGBT-related film, Lesbian-related films
Actors Bernadette Lafont, Georges Géret, Michel Constantin, Claire Maurier, Julien Guiomar, Francis Lax
Roles Jésus
Rating68% 3.437773.437773.437773.437773.43777
Marie is a young woman who lives in sheer poverty in the fictional village and commune of Tellier (an allusion to La Maison Tellier) with her mother, a woman of obscure origins suspected to be a Romanichel sorcerer, and her pet buck. Marie and her mother are despised by the locals although Marie is also a sexual object for them, including her lesbian boss Irène. One day, when her mother dies after a hit-and-run accident and the locals do not even care to bury her, Marie decides that things have to change and starts to charge people who have sex with her. Eventually, she plans to take revenge on those people who take advantage of her.
Phantom India
Directed by Louis Malle
Genres Documentary
Actors Louis Malle
Roles Himself - Narrator
Rating85% 4.274194.274194.274194.274194.27419
A Very Private Affair, 1h43
Directed by Louis Malle, Volker Schlöndorff
Origin France
Genres Drama, Romance
Actors Brigitte Bardot, Marcello Mastroianni, Nicolas Bataille, Louis Malle, Nora Ricci, Jeanne Allard
Rating56% 2.806142.806142.806142.806142.80614
Brigitte Bardot, the sexy French actress/bombshell of the 1960s, stars in this semi-biographical film of her life.

Director

Vanya on 42nd Street, 1h59
Directed by Louis Malle
Origin USA
Genres Drama, Comedy, Romance
Themes Théâtre, Films based on plays
Actors Wallace Shawn, Andre Gregory, Julianne Moore, Larry Pine, Phoebe Brand, Lynn Cohen
Rating73% 3.6958153.6958153.6958153.6958153.695815
Le film offre la représentation de la pièce Oncle Vania de Tchekhov dans un théâtre abandonné.
Damage
Damage (1992)
, 1h51
Directed by Louis Malle
Origin France
Genres Drama, Erotic, Romance
Themes Films about families, Films about sexuality, Erotic films, Erotic thriller films
Actors Jeremy Irons, Juliette Binoche, Miranda Richardson, Rupert Graves, Ian Bannen, Peter Stormare
Rating67% 3.398373.398373.398373.398373.39837
Dr. Stephen Fleming, MP (Irons), a physician, British Member of Parliament, and his government's Minister of the Environment, lives a pleasant life in London with his wife Ingrid (Richardson) and young daughter Sally (Gemma Clarke). Their adult son, Martyn (Graves), a rising young journalist, lives elsewhere in London. At a diplomatic reception, Stephen meets a young woman named Anna Barton (Binoche), the daughter of a British diplomat and Elizabeth Prideaux (Leslie Caron), her four-times married French mother who "lives in Palm Springs". Anna, who works in the arts and antiques department at Sotheby's auction house, introduces herself as a close friend of Martyn's but it is apparent that Stephen and Anna are instantly attracted to each other.
May Fools
May Fools (1990)
, 1h47
Directed by Louis Malle
Origin France
Genres Comedy, Romance
Themes Films about families, Politique, Political films, Histoire de France
Actors Miou-Miou, Michel Piccoli, Michel Duchaussoy, Dominique Blanc, Paulette Dubost, Harriet Walter
Rating71% 3.59423.59423.59423.59423.5942
Milou's mother dies just as the unrest and strikes are sweeping the country. The events interfere with the plans for a funeral and disrupt the family and a stranded truck driver. The film combines elements of social and interpersonal commentary with farce.
Au Revoir les Enfants, 1h43
Directed by Louis Malle
Origin France
Genres Drama, War
Themes French war films, Films about children, Films about religion, Scoutisme, Political films, Films about Jews and Judaism, Histoire de France, L'Occupation allemande en France, La condition juive en France sous l'Occupation allemande
Actors Raphaël Fejtö, Gaspard Manesse, Philippe Morier-Genoud, François Berléand, Francine Racette, Stanislas Carré de Malberg
Rating79% 3.997093.997093.997093.997093.99709
During the winter of 1943-44, Julien Quentin, a student at a Carmelite boarding school in occupied France, is returning to school from vacation. He acts tough to the students at the school, but he is actually a pampered mother's boy who still wets his bed. Saddened to be returning to the tedium of boarding school, Julien's classes seem uneventful until Père Jean, the headmaster, introduces three new pupils. One of them, Jean Bonnet, is the same age as Julien. Like the other students, Julien at first despises Bonnet, a socially awkward boy with a talent for arithmetic and playing the piano.
...And the Pursuit of Happiness, 1h20
Directed by Louis Malle
Origin USA
Genres Documentary
Themes Films about immigration
Actors Louis Malle
Rating71% 3.580623.580623.580623.580623.58062
Louis Malle, au gré d'un voyage à travers les États-Unis, rencontre des immigrants de différentes cultures et conditions sociales, légaux ou illégaux, qui ont réussi à réaliser leur rêve américain ou pas.
Alamo Bay
Alamo Bay (1985)
, 1h38
Directed by Louis Malle
Origin USA
Genres Drama
Themes Films about animals, Seafaring films, Politique, Transport films, Political films
Actors Amy Madigan, Ed Harris, James Hong, Donald Moffat, Martin LaSalle, William Frankfather
Rating60% 3.0003753.0003753.0003753.0003753.000375
Un vétéran du Viêt Nam dépressif prend part à l'arrivée de réfugiés vietnamiens dans le port d'Alamo Bay et des tensions qui en découlent...