Search a film or person :
FacebookConnectionRegistration
Ernst Lubitsch is a Actor, Director, Scriptwriter, Producer and Editor Allemand born on 28 january 1892 at Berlin (German)

Ernst Lubitsch

Ernst Lubitsch
If you like this person, let us know!
Birth name Ernst Lubitsch
Nationality German
Birth 28 january 1892 at Berlin (German)
Death 30 november 1947 (at 55 years) at Los Angeles (USA)

Ernst Lubitsch (January 29, 1892 – November 30, 1947) was a German American film director, producer, writer, and actor. His urbane comedies of manners gave him the reputation of being Hollywood's most elegant and sophisticated director; as his prestige grew, his films were promoted as having "the Lubitsch touch".

In 1946, he received an Honorary Academy Award for his distinguished contributions to the art of the motion picture. He was also nominated three times for Best Director.

Biography

Jeunesse
Ernst Lubitsch est le fils d'un tailleur berlinois, Simon Lubitsch, qui tenait à Berlin un magasin de vêtements pour hommes réputé. Simon Lubitsch était issu d'une longue lignée de Hofjuden (« juifs de cour »). Ernst, fils unique, naît le 28 janvier 1892 et reçoit une éducation soignée, qui comprend notamment les arts dramatiques. Las des études et fasciné par le théâtre, il quitte l'école à seize ans. Simon n'admet guère la vocation de son fils et le prend au magasin. Six mois plus tard, il doit déchanter, tant le fils se montre incapable : « Mon fils est un Schlemihl. Il est incapable d'accrocher un costume sans en faire tomber cinq autres. »

Il décide donc de le placer comme comptable, ce qui donne à Ernst l'occasion de mener une double vie : il travaille le jour et se consacre à sa passion théâtrale la nuit. Par l'intermédiaire de Victor Arnold, acteur fort connu de l'époque, Lubitsch obtient divers petits engagements dans des cabarets. Comme il s'en sort fort bien, Arnold décide de le présenter à Max Reinhardt, directeur du Deutsches Theater, qui l'intègre dans sa troupe, au sein de laquelle se trouve déjà Emil Jannings. Lubitsch obtient ainsi des seconds rôles dans des pièces classiques : il joue notamment le "Famulus Wagner dans Faust.

En 1912, l'une des représentations du Mirakel (Miracle) de Karl Gustav Vollmoeller (1887-1948) fut filmée. La même année, Lubitsch devient l'homme à tout faire du studio Bioscop de Berlin, pour arrondir ses fins de mois. Le cinéma est en effet en pleine expansion en Allemagne. En 1913, on l'engage comme acteur, ce que Lubitsch accepte non par intérêt pour le septième art naissant, mais en raison d'un salaire élevé : 20 marks par jour, à comparer aux 100 marks par mois qu'il gagnait avec Reinhardt. Il joue des rôles comiques dans Shuhpalast Pinkus, et surtout dans la série de films Meier, réalisée la plupart du temps par de quasi inconnus, mais produit par Paul Davidson, dirigeant de l'Union-Film, dans laquelle il crée le personnage de « Meier », archétype du comique juif allemand. « Avec ces films, il devint le comique le plus en vue du cinéma allemand, aussi populaire que Max Linder en France et Harold Lloyd sinon Chaplin en Amérique à la même époque. »

En 1914, les scénaristes sont à court d'idée, mais Lubitsch n'en manque pas. Aussi prend-il désormais la triple casquette d'acteur-réalisateur-auteur. Cet arrangement qui diminue les effectifs satisfait Davidson, qui offre à Lubitsch une augmentation de salaire. Au cours des quatre années de guerre, Lubitsch monte de nombreux films, prompts à relever le moral de la population allemande, et délaisse de plus en plus les premiers rôles : il se contente des seconds.


Période allemande
Ce succès lui permet de réaliser ses propres films à partir de 1916. Il abandonne alors sa carrière d'acteur.

En 1918, il réalise son premier film marquant : Les Yeux de la momie (Die Augen der Mumie Ma), un drame avec Pola Negri et Emil Jannings. Lubitsch sait s'entourer de collaborateurs de qualité, comme le scénariste Hans Kräly et le décorateur Kurt Richter. La même année, il réalise Carmen. En 1919, il triomphe avec La Princesse aux huîtres (Die Austernprinzessin), une étonnante satire dont les personnages sont dignes d'Erich von Stroheim (le roi des huitres, le millionnaire américain, le prince désargenté Nuki). Suivent des drames historiques (La Du Barry, Ann Boleyn) et des comédies, qui font de lui un réalisateur de stature internationale. On le surnomme même « le David Wark Griffith allemand », et en 1921, il est invité aux États-Unis pour la première fois.


Période hollywoodienne
Après un premier séjour infructueux aux États-Unis en 1922, il quitte l'Allemagne en 1923, à l'âge de trente ans, pour rejoindre Hollywood sur l'invitation de Mary Pickford. Elle veut qu'il la dirige dans Dorothy Vernon of Haddon Hall. Il refuse le projet, mais la dirige dans Rosita en 1923, son premier film américain, à nouveau un succès. Il est sous contrat avec la Mary Pickford Company ; c'est un travailleur acharné et chaque film semble surpasser le précédent, en qualité et en succès (critique et commercial). On commence à parler de la Lubitsch touch : élégance et sophistication dans la satire, sens du rythme et de l'ellipse.

En 1926, il rejoint la Paramount et réalise son premier film parlant en 1929 : Parade d'amour (The Love Parade), avec Maurice Chevalier et Jeanette MacDonald, qui obtient six nominations aux Oscars dont celle de meilleur film. Avec l'apparition du son, de brillants dialogues viennent s'ajouter à la Lubitsch touch (même s'il n'est jamais crédité comme scénariste ou dialoguiste). En 1925, il obtient enfin une carte de séjour : il évitait jusqu'à présent le Service de l'Immigration grâce à la Warner.

En 1935, le régime nazi le déchoit de sa nationalité allemande. La même année, il devient directeur des productions de la Paramount, seul réalisateur hollywoodien à diriger un grand studio. Le 27 juillet 1935, il épouse Vivian Gaye, une actrice et agent artistique britannique, née Sanya Bezencenet en 1908. Ils ont une unique fille, Nicola Lubitsch, née le 27 octobre 1938. En 1936, la Paramount le relève de ses fonctions de directeur des productions, et il redevient réalisateur à plein temps. La même année, il est naturalisé citoyen américain.

Dans cette période, Lubitsch réalise ses films les plus connus, tous des comédies. Il travaille avec les meilleurs scénaristes, notamment Billy Wilder et Charles Brackett, et fait travailler toutes les grandes stars de l'époque : Claudette Colbert, Gary Cooper, Marlène Dietrich, James Stewart, Carole Lombard, Gene Tierney. C'est lui qui fait pour la première fois entendre le rire de Greta Garbo, dans Ninotchka. Les films, malgré leur caractère léger et brillant, abordent souvent des préoccupations très sérieuses et contemporaines : en 1939, Ninotchka est l'un des premiers films à critiquer le régime de Staline, en 1940, Rendez-vous (The Shop Around the Corner) aborde la question du chômage, et en 1942 Jeux dangereux (To Be or Not to Be) a pour thème principal le nazisme.


La fin soudaine
En 1947, Ernst Lubitsch reçoit un Oscar d'honneur (il a été nommé trois fois et n'a jamais obtenu l'Oscar), mais il meurt peu après, le 30 novembre 1947 à Bel Air (Los Angeles) des suites d'une crise cardiaque, pendant le tournage de La Dame au manteau d'hermine qui est achevé par Otto Preminger.

Il repose au Forest Lawn Memorial Park Cemetery à Glendale en Californie.

À son enterrement, Billy Wilder aurait sangloté « Plus de Lubitsch », se voyant répondre par William Wyler « Pire que ça : plus de films de Lubitsch ».

Le 8 février 1960, une étoile lui est dédiée sur le Walk of Fame au 7042 Hollywood Boulevard.

Best films

Ninotchka (1939)
(Director)
The Merry Widow (1934)
(Director)
One Hour with You (1932)
(Director)
The Smiling Lieutenant (1931)
(Director)
The Love Parade (1929)
(Director)
The Patriot (1928)
(Director)

Usually with

Source : Wikidata

Filmography of Ernst Lubitsch (60 films)

Display filmography as list

Actor

Hitler: A Career, 2h35
Origin German
Genres Documentary, Historical
Themes Documentary films about war, Documentary films about historical events, Documentaire sur une personnalité, Hitler, Documentary films about World War II
Actors Pierre Mondy, Charlie Chaplin, Otto Gebühr, Fritz Kortner, Ernst Lubitsch, Max Reinhardt
Rating74% 3.743423.743423.743423.743423.74342
Hitler, une carrière retrace le parcours d'Adolf Hitler, à partir de la fin de la Première Guerre mondiale, de ses débuts politiques, jusqu'à son arrivée au pouvoir en 1933, entraînant l'Allemagne dans un régime totalitaire raciste et antisémite, provoquant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. Le documentaire traite aussi de la chute d'Hitler et de l'effondrement du régime nazi, avec la défaite de l'Allemagne dans la guerre à partir de la bataille de Stalingrad, en passant par le Débarquement allié en Normandie, jusqu'à son suicide, le 30 avril 1945.
The Eternal Jew, 1h2
Directed by Fritz Hippler
Genres Documentary, Historical
Themes Politique, Films about religion, Political films, Films about Jews and Judaism
Actors Charlie Chaplin, Harry Giese, Curt Bois, Fritz Kortner, Peter Lorre, Ernst Lubitsch
Roles Himself (archive footage)
Rating49% 2.4517052.4517052.4517052.4517052.451705
Le Juif éternel est une contribution à l’idéologie nazie. Il dépeint l’idée d’un complot international ourdi par les Juifs de l’Est (de nombreuses scènes ont été tournées en Pologne) et les Juifs de l’Ouest, dans la tradition des Protocoles des Sages de Sion. Il met tout en œuvre pour dépeindre les Juifs comme des sous-hommes et a pour but de montrer qu’ils sont un peuple auquel il faut s’opposer, dénonçant leur façon de vivre, leur histoire, leurs coutumes… Ainsi, le documentaire prétend dévoiler les véritables traits du « Juif éternel », d’après les nazis.
The Shop Around the Corner, 1h39
Directed by Ernst Lubitsch
Origin USA
Genres Drama, Comedy, Romantic comedy, Romance
Themes Christmas films, Films based on plays
Actors Margaret Sullavan, James Stewart, Frank Morgan, Joseph Schildkraut, Sara Haden, William Tracy
Roles Himself - Director - in Trailer (uncredited)
Rating80% 4.0482854.0482854.0482854.0482854.048285
Alfred Kralik (James Stewart) is the top salesman at a leathergoods shop in Budapest owned by the high-strung Mr. Hugo Matuschek (Frank Morgan). Kralik's coworkers at Matuschek and Company include his friend, Pirovitch (Felix Bressart), a kindly family man; Ferencz Vadas (Joseph Schildkraut), a two-faced womanizer; and Pepi Katona (William Tracy), an ambitious, precocious delivery boy. One morning, Kralik reveals to Pirovitch that he's been corresponding anonymously with an intelligent and cultured woman whose ad he came across in the newspaper.
Ninotchka
Ninotchka (1939)
, 1h50
Directed by Ernst Lubitsch, John Waters
Origin USA
Genres Comedy, Romantic comedy, Romance
Themes Political films, Heist films, Gangster films, Escroquerie
Actors Greta Garbo, Melvyn Douglas, Bela Lugosi, Ina Claire, Sig Ruman, Felix Bressart
Roles Himself - Director in Trailer (uncredited)
Rating78% 3.948123.948123.948123.948123.94812
Three Russians, Iranov (Sig Ruman), Buljanov (Felix Bressart), and Kopalsky (Alexander Granach), are in Paris to sell jewelry confiscated from the aristocracy during the Russian Revolution of 1917. Upon arrival, they meet Count Leon d'Algout (Melvyn Douglas), on a mission from the Russian Grand Duchess Swana (Ina Claire), who wants to retrieve her jewelry before it is sold. He corrupts them and talks them into staying in Paris. The Soviet Union then sends Nina Ivanovna "Ninotchka" Yakushova (Greta Garbo), a special envoy whose goal is to go through with the jewelry sale and bring back the three men. Rigid and stern at first, she slowly becomes seduced by the West and the Count, who falls in love with her.
The Merry Widow, 1h39
Directed by Ernst Lubitsch
Origin USA
Genres Drama, Comedy, Romantic comedy, Musical, Romance
Themes Monde imaginaire, Films about music and musicians, Musical films, Operetta films
Actors Maurice Chevalier, Jeanette MacDonald, Edward Everett Horton, Una Merkel, George Barbier, Minna Gombell
Roles Himself - Director in Trailer (uncredited)
Rating71% 3.596943.596943.596943.596943.59694
Playboy, Captain Danilo (Maurice Chevalier), is ordered by King Achmet of Marshovia (George Barbier) to court and marry Madame Sonia (Jeanette MacDonald), a rich widow who owns a large portion of the kingdom.
Sumurun
Sumurun (1920)
, 1h43
Directed by Ernst Lubitsch
Genres Drama, Adventure, Romance
Themes Children's films
Actors Ernst Lubitsch, Pola Negri, Paul Wegener, Jenny Hasselquist, Aud Egede-Nissen, Harry Liedtke
Roles Yeggar - the Hunchback Beggar
Rating61% 3.0502053.0502053.0502053.0502053.050205
A company of travelling performers arrive at a fictional oriental city. It includes the beautiful dancer Janaia, the hunchback clown Yeggar who is lovesick for Janaia and the Old Lady who loves Yeggar. The Slave Trader Achmed wants to sell Janaia to the Sheik for his harem. At the Palace, the Sheik finds out that his favourite, Sumurun, is in love with Nur al Din, the handsome clothes merchant. He wants to condemn her to death but his son obtains her pardon. After seeing Janaia dancing, the Sheik is keen to buy her. Yeggar is desperate and takes a magic pill which make him look dead. His body is hidden in a chest. The women from the harem come to Nur al Din's shop and hide him in a chest so that he can be brought into the Palace. The chest containing Yeggar's body is also brought to the Palace and the Old Lady manages to revive him. The Sheik finds Janaia making love to his son and kills both of them. He then finds Sumurun making love to Nur al Din and wants to kill them but he is stabbed in the back by Yagger.
Meyer from Berlin, 58minutes
Directed by Ernst Lubitsch
Genres Comedy
Actors Ernst Lubitsch, Ossi Oswalda, Erich Schönfelder
Roles Sally Meyer
Rating62% 3.1024453.1024453.1024453.1024453.102445
Sally Meyer, a young Berliner, persuades his Doctor to convince his wife that he is ill, so that he is able to take a holiday in the Austrian Alps in order to pursue women. Meyer dresses up in what he considers Tyrolean attire. However, he mistakenly travels to the Bavarian Alps rather than Austria. Meyer becomes infatuated with Kitty, a young, attractive woman at the hotel where he is staying. His pursuit of her angers many of her other suitors who are also staying at the hotel. In order to impress Kitty, Meyer agrees rather reluctantly to climb Mount Watzmann. While they are approaching the summit, both Meyer's wife and Kitty's fiancée unexepectedly arrive from Berlin.
When Four Do the Same, 40minutes
Directed by Ernst Lubitsch
Genres Comedy
Actors Ossi Oswalda, Emil Jannings, Margarete Kupfer, Victor Janson, Ernst Lubitsch
Roles Bit Role

Seegstoff fait revenir sa fille du pensionnat et se réjouit de l'avoir avec lui pour sa retraite. Mais la jeune fille tombe amoureuse de Tobias. Dans le même temps, Seegstoff tombe lui aussi amoureux de Mme Lange, la libraire.
Miss Bellboy
Origin German
Actors Dorrit Weixler, Ernst Lubitsch, Karl Harbacher
Roles Pinkeles

La femme de chambre d'un hôtel s'étant enfuie avec le piccolo, la fille du propriétaire doit se déguiser pour les remplacer. Tout se corse quand elle tombe amoureuse d'un client de l'hôtel, un militaire.
Das Mirakel
Directed by Max Reinhardt
Actors Norina Matchabelli, Ernst Lubitsch

The film opens in the nave of a cathedral. People cry out in awe as a blind woman's lost sight is restored. A procession forms, including many pilgrims and nuns. They pass through the cloisters, chanting.

Director

That Lady in Ermine, 1h29
Directed by Ernst Lubitsch, Otto Preminger
Origin USA
Genres Comedy, Musical theatre, Musical, Romance
Themes Films about music and musicians, Musical films, Children's films
Actors Betty Grable, Douglas Fairbanks, Jr., Cesar Romero, Walter Abel, Reginald Gardiner, Harry Davenport
Rating59% 2.954042.954042.954042.954042.95404
In 1861, Countess Angelina, ruler of Bergamo in southeastern Europe, marries Mario, a baron she has known since childhood. When the castle is threatened by Hungarian hussars led by Colonel Teglash on their wedding night, Mario flees.